Je remarque que beaucoup adoptent un chat, un peu sur un coup de tête, parce que c’est mignon, mais aussi parce qu’on nous prévient parfois que « si tu ne l’adoptes pas, il sera abandonné ». Et je comprends tout à fait, j’ai adopté les deux miens dans ces mêmes circonstances et poussée par ce même sentiment ! Petit tour d’horizon du tout début ! 

Auguste, mon deuxième chat !
Auguste, mon deuxième chat !

J’ai adopté le premier il y a bientôt huit ans, et le deuxième sur la photo, récemment, il y a deux ans environ. Avec le temps, et « l’expérience », j’ai compris qu’une simple adoption , qu’un tout petit chaton, c’est énormément de responsabilités et d’obligations mais aussi beaucoup d’amour ! C’est pourquoi j’ai voulu, dans cet article, vous en parler un peu plus, vous donner envie d’adopter tout en vous informant sur ce rôle de presque parent que vous accepterez en acceptant ce petit chat chez vous !

Choisir votre chat(on) : 

Une fois que vous vient l’envie d’adopter un chat, le choix n’appartient qu’à vous ! Que vous ayez le choix sur toute une portée, ou que votre futur chaton soit le petit dernier ; vous devrez impérativement faire attention à ce qu’il soit bien sevré ! 

Pour plusieurs raisons, le sevrage du chaton est indispensable, ou vous en payerez le prix plus tard ; alors soyez patient ! Le sevrage permet au chaton de devenir indépendant, que ce soit vis à vis du lait maternel que vis à vis de sa mère elle même. Une fois sevré, il pourra se nourrir de croquettes, accepter et vouloir la compagnie d’autres chats, sociabiliser et jouer. Le sevrage est considéré comme terminé à partir de huit semaines ; le chaton est alors prêt à être adopté et séparé de sa mère sans subir de séquelles.

La première visite chez le vétérinaire !

Une fois votre chaton à la maison, s’impose une première visite chez le vétérinaire (avant toutes les autres à venir …). Cette première visite est importante : le vétérinaire examinera la santé générale de votre chat et pourra vous conseiller pour la suite. De plus, en fonction de l’âge de votre chat, vous aurez quelques soins à effectuer. Les plus importants, et les indispensables restent assez restreints mais onéreux.

Le plus important et le plus fréquent : le traitement anti-puces, indispensable pour éviter la propagation de puces sur votre chat, puis chez vous (oui oui, je sais de quoi je parle malheureusement …).
Notre deuxième chat ne supporte ni les sprays, ni les shampoings, nous avions donc opté au tout début pour un comprimé, prescrit pas le vétérinaire (le confortis), qui a pu éliminer toutes celles qu’il portait déjà. Puis, tous les mois, une pipette suffit en général à empêcher l’apparition d’autres insectes.

Ensuite, le vermifuge ! Les chats qui vont dehors, ou les jeunes chats, ont parfois tendance à manger, ou à être attirés par des aliments ou des .. choses, qui contiennent des vers, diverses larves ou des oeufs de vers. Une fois ingérés, ces vers se retrouvent dans leur estomac, puis dans les selles (vous pourrez les repérer à cette endroit justement !). Le soucis, et Auguste en a beaucoup eu au début, c’est qu’alors votre chat perdra beaucoup de poids, sera moins en forme et, en somme, en mauvaise santé.
Le vermifuge se trouve le plus souvent en comprimé, en pipette, en liquide ou en piqure ; cette dernière option étant la seule acceptée par le petit dernier ; les rendez vous chez le vétérinaire sont assez réguliers !

Et surtout, les vaccins : que votre chat sorte ou pas, à l’âge de 2 mois, il est indispensable de vacciner votre chat, pour éviter certaines maladies graves. J’ai donc immédiatement vacciné les miens contre le coryza, le typhus et la leucose. Le rappel de vaccin est à effectuer le mois d’après, puis chaque année !

Mais aussi … la castration ou la stérilisation. C’est sa première opération, à l’âge de 5 ou 6 mois, parfois après. Ces opérations, assez controversées, permettent à votre chat de vivre « tranquillement » (baisse de l’agressivité, réduction des fugues, baisse des risques de cancers, entre autres …) mais surtout à éviter de devoir assumer une portée de chatons ! C’est bien ces raisons qui m’ont poussé à y avoir recours pour mes deux chats.

L’équipement « de base », à avoir tout de suite !

L’arrivée d’un chaton se prépare ! Pensez à acheter un bac à litière. Que votre chat soit propre ou pas encore, il trouvera vite le chemin de sa litière et y prendra ses marques. Les chats ont naturellement envie de faire leurs besoins dans le sable, et sont des animaux extrêmement propres ! Prenez simplement le temps de bien lui indiquer où se trouve son bac, de préférence dans un endroit calme.

Ensuite, les croquettes ! Vous perdrez peut être patience parfois … Certains chats sont difficiles, à vous de trouver celles que le votre aimera. Typiquement, les miens aiment les croquettes au poisson, l’un n’aime pas les friandises, l’autre adore la pâté pour chat … C’est parfois compliqué !
Vous pouvez aussi tenter les croquettes adaptées, pour jeunes chats, chats stérilisés etc. Elles sont formulées en fonction de leurs besoins particuliers et permettent notamment d’éviter qu’ils ne prennent trop de poids.

L’idéal serait aussi de prévoir un petit lit, un endroit calme et douillé où il pourra se reposer. Les chats aiment se reposer en hauteur pour être tranquille ; un lit posé à même le sol a assez peu de chances de lui plaire ! 

Mon tout premier chat, Kitten
Mon tout premier chat, Kitten

Le quotidien avec un chat !

Adopter un chat, ce n’est pas que des obligations ! J’ai commencé par le plus contraignant car les premiers pas avec un chat, ou n’importe quel animal, demandent des efforts et qu’à mon avis, un chat heureux est un chat bien soigné. Une fois ces premiers soins réalisés, vous n’aurez que très peu de contraintes. C’est d’ailleurs l’indépendance légendaire du chat qui le fait parfois passer devant le chien. 

Il faudra juste penser, une à deux fois par semaine, à changer sa litière. Le chat étant un animal très propre et porté sur l’hygiène, il vous fera payer une litière sale. Au delà de ça, la distribution de croquettes et d’eau doit être quotidienne, le matin et le soir si vous souhaitez. La quantité de croquettes recommandée pour un chat adulte étant de 60g. Il est important de s’assurer que votre chat ai toujours, ou presque, de quoi manger. L’absence de nourriture est, pour lui (aussi ?), un facteur de stress !

A part ces petites habitudes, vous n’aurez pas tellement de contraintes. Les chats sont faciles à vivre, c’est connu, ils dorment assez longtemps et sont en plus des animaux très silencieux !

Et ensuite … place aux câlins !

Reste qu’un chat aime beaucoup la compagnie, et les caresses. Il ne s’agirait pas de le laisser seul toute la journée, ou de le négliger en extérieur. Les chats, et les chatons surtout, ont besoin de jouer, d’être caressés et de passer du temps avec vous ; que ce soit pour leur apprendre à être sociable ou pour leur bien être.

Un chat sociabilité dès le jeune âge aura tendance à venir vers vous, à demander des câlins et à être joueur ; il vous deviendra vite indispensable ! Si vous respectez son intimité et son besoin d’indépendance, il ne pourra s’empêcher de venir vers vous.

Auguste mon chat

En conclusion

J’espère avoir fait un petit tour assez complet des souvenirs et impressions que je garde de mes premiers pas avec mes chats. Il a fallut s’organiser rapidement car j’ai accepté de les adopter avant même d’avoir quoi que ce soit pour les accueillir. Mais je dois avouer n’avoir jamais regretté cette décision, les chats sont des animaux caractériels, parfois difficiles et qui ne vous obéiront jamais, mais ils ont la douceur qu’il faut pour vous faire pardonner leurs petites bêtises !

Alors si vous hésitiez, je vous conseille de foncer. Des centaines de chats en refuges attendent de trouver un foyer qui voudrait bien d’eux ; que ce soit pour commencer leur vie de chaton ou terminer en toute quiétude leur vie de chat, entouré de chaleur et de câlins …

%d blogueurs aiment cette page :